freelance-informatique

Freelance informatique : Quel statut avoir, SASU, EURL ou EIRL ?

Photo of author

By Web Ranking

Vous venez de décider de franchir le pas et de vous lancer en freelance dans le secteur de l’informatique. Avant de démarrer votre activité, vous devez réfléchir au statut juridique pour lequel vous allez opter. Il s’agit d’un choix qui ne doit pas être effectué à la légère : voici quelques précisions qui vous aideront à vous décider.

Les différents statuts possibles pour une entreprise freelance

Au moment de la création de votre entreprise freelance informatique, il convient de vous interroger sur le statut qui aura votre préférence. C’est une formalité administrative indispensable pour pouvoir commencer son activité en toute légalité. Un entrepreneur indépendant pourra effectuer son choix parmi trois statuts différents :

  • La société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU)
  • L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)
  • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

Pour vous aider à appréhender lequel sera le plus en accord avec la direction que vous désirez donner à votre activité, vous devez vous poser plusieurs questions. Serez-vous seul, ou bien ferez-vous appel à des actionnaires ou des associés ? Combien d’argent êtes-vous prêt à débourser pour la création de votre entreprise freelance ? Quel type d’impôt (sur le revenu ou sur les sociétés) vous concernera ? Des différences importantes existent entre ces trois statuts qu’il faut bien avoir en tête.

Les différences à connaître entre les statuts SASU, EURL et EIRL

Tout d’abord, sachez que le statut EIRL ne possède pas de personnalité juridique, contrairement aux deux autres. Concrètement, cela signifie qu’une entreprise EIRL n’a pas réellement d’existence. Ceci a une conséquence au niveau de la responsabilité de l’entrepreneur : elle concerne uniquement les biens qu’il a lui-même affectés à son activité. C’est un bon régime si vous souhaitez rester seul (pas d’associés ou d’actionnaires). Autre avantage : sa création est simple et peu coûteuse. Les bénéfices sont régis par l’IS ou l’IR. Avec ce statut, le régime de micro-entreprise vous est accessible.

A découvrir :  Le financement de marché : définition et fonctionnement

La SASU et l’EURL font partie des sociétés commerciales et ont plusieurs points communs. Elles possèdent la personnalité juridique, leur existence est donc reconnue, comme celle des personnes. La responsabilité de l’entrepreneur est restreinte dans ces deux cas au montant des apports au capital social. Elles peuvent être concernées par l’IR ou l’IS. Cependant, dans le cas de la SASU, l’IR ne peut être retenu que pendant cinq ans. Les formalités de création sont dans ces deux cas plus compliquées et plus chères que dans le cas de l’EIRL.

Quelques différences existent : avec une SASU, il est impossible de choisir le régime de micro-entreprise. Le régime de Sécurité sociale diffère également. Dans le cas de la SASU, il s’agit du régime général. Une EURL sera concernée par la Sécurité sociale des indépendants.

Les autres possibilités quand on se lance en freelance informatique

D’autres possibilités vous sont offertes si vous êtes sur le point de créer votre activité, comme le statut de micro-entrepreneur déjà cité plus haut, appelé aussi auto-entrepreneur. Si vous souhaitez tester le freelance, ce statut pourrait vous convenir. Vos impôts seront calculés à partir de vos revenus. Autre possibilité, l’entreprise individuelle (EI) ressemble à l’EIRL, car sa création reste abordable. Cependant, votre patrimoine personnel ne sera pas protégé. Vous devrez aussi vous charger des dettes si jamais vous en avez.

Le portage salarial constitue la troisième autre option, qui est à cheval entre le salariat et le freelance. Porter votre choix sur cette solution vous permettra de ne pas avoir à vous occuper des formalités administratives. En effet, il s’agit de signer un contrat avec une entreprise qui s’occupera de récupérer les paiements de vos clients. Vos bénéfices vous seront reversés sous forme de salaire. Cela vous donnera davantage de temps pour gérer vos différentes missions.

A découvrir :  Comment faire une simulation de portage salarial gratuite ?